×

COMMENT LA VIDÉO CHANGE LE MONDE ?

2020

ÉTUDE DE MARCHE

Le temps de visionnage ou d’utilisation de vidéos en ligne a quadruplé par rapport à l’année dernière
La consommation de vidéos en ligne a explosé
L’augmentation de l’utilisation de vidéos en ligne va s’inscrire dans la durée
Les gens ont principalement utilisé le chat vidéo pour se sentir plus connectés
Pour 81 % des personnes interrogées, la vidéo facilite la collaboration et améliore l’efficacité

Au cours des derniers mois, la consommation de vidéos en ligne, tous types confondus, a radicalement changé et de nouveaux comportements ont vu le jour. Le rapport d’étude « Comment la vidéo change le monde ? » est une nouvelle enquête qui s’intéresse à l’impact de la pandémie de COVID-19 sur les habitudes de consommation de vidéos en ligne et à l’avis des consommateurs. Ce rapport repose sur les réponses fournies par 5 000 consommateurs âgés de 18 ans et plus regardant une heure ou plus de vidéos en ligne chaque jour en France, en Allemagne, en Inde, en Italie, au Japon, en Scandinavie, à Singapour, en Corée du Sud, au Royaume-Uni et aux États-Unis.

Les participants ont été interrogés sur différents sujets afin de déterminer leur consommation quotidienne de vidéos en ligne, les types de vidéos qu’ils regardent, les outils de communication qu’ils utilisent, leurs activités sociales en ligne, les activités d’apprentissage en ligne auxquelles ils participent et la manière dont ils envisagent l’évolution de leurs habitudes de consommation de vidéos.

 

L’utilisation de vidéos en ligne ne cesse de se développer, aussi bien dans un cadre personnel que dans un cadre professionnel. Les résultats présentés dans ce rapport sont ventilés pour nous permettre d’étudier de plus près les comportements des consommateurs en matière de communication et de divertissement et l’impact économique de la généralisation du travail à domicile.

  • Avec la pandémie de COVID-19, le streaming ne sert plus uniquement à se divertir ou à s’informer. Les consommateurs utilisent de plus en plus la vidéo en ligne pour communiquer avec d’autres personnes et pour obtenir des informations importantes.
  • Consumers now watch or use online video for an average of just over four hours a day. This is an increase of four times as much now compared to just six months ago.
  • Leur consommation ou leur utilisation moyenne de vidéos en ligne dépasse légèrement quatre heures par jour, soit un chiffre multiplié par quatre en à peine six mois.
  • La pandémie mondiale de COVID-19 a créé une situation inédite qui a contraint de nombreuses personnes à utiliser des outils virtuels, tels que les réseaux sociaux, le chat vidéo et d’autres outils en ligne, pour communiquer.
  • Most people (88%) say video helps ease collaboration and improves efficiency in the workplace.
  • Et cette augmentation de la consommation de vidéos en ligne va s’inscrire dans la durée. Les consommateurs prévoient de continuer à utiliser régulièrement la vidéo en ligne après la pandémie.
  • Lors de la pandémie, un tiers des personnes interrogées ont eu la possibilité de travailler à domicile pour la première fois.
  • La plupart des personnes interrogées (88 %) affirment que la vidéo facilite la collaboration et améliore l’efficacité au travail.
  • La vidéo en ligne a permis aux gens de poursuivre bon nombre de leurs activités quotidiennes. 40 % des personnes interrogées affirment d’ailleurs que la vidéo en ligne leur a permis de poursuivre la moitié de leurs activités quotidiennes.
  • 88 % des personnes dans le monde ont utilisé le chat vidéo pour se sentir plus connectées à leurs amis, leur famille et leurs collègues.
  • Les séances d’entraînement virtuelles ont été très sollicitées. Plus de la moitié (55 %) des personnes ont participé à une séance d’entraînement virtuelle ou prévoient de le faire.
  • Plus de 70 % des personnes ont regardé les actualités en streaming pendant la pandémie.
  • Au cours des derniers mois, les baby-boomers ont consacré 3,6 heures par jour en moyenne au visionnage ou à l’utilisation de vidéos en ligne. 60 % ont participé à des chats vidéo avec leurs amis et leur famille.
  • Les cours vidéo pour acquérir de nouvelles compétences sont les plus populaires dans le cadre du développement professionnel.
  • La vidéo en ligne sert de plus en plus à communiquer avec d’autres personnes et à accéder à des informations importantes du gouvernement et des organismes de santé publique.

LE TEMPS DE VISIONNAGE OU D’UTILISATION DE VIDÉOS EN LIGNE A QUADRUPLÉ EN 6 MOIS

On associe généralement le terme « streaming » aux plateformes de streaming vidéo telles que Netflix, Amazon et Disney+. Une grande partie de la population mondiale ayant été confinée pendant la pandémie, la vidéo en ligne est devenue l’une des premières sources de divertissement, d’interactions sociales et d’information. De fait, la moyenne mondiale est aujourd’hui de 4 heures et 3 minutes de visionnage de vidéos en ligne par jour, ce qui représente une augmentation spectaculaire par rapport à la moyenne d’une heure établie par l’étude « État des lieux de la vidéo en ligne 2019 » il y a tout juste 6 mois. Plus de 85 % des personnes dans le monde regardent aujourd’hui jusqu’à 6 heures de vidéos en ligne par jour. L’Inde est largement en tête du classement avec une moyenne de 5 heures et 16 minutes par jour, et enregistre le pourcentage le plus élevé (7,1 %) de personnes regardant plus de 12 heures de vidéos en ligne par jour. La Corée du Sud affiche le temps de visionnage le plus faible, suivie de près par la France et le Royaume-Uni.

VideoChanging_MR_img1

Figure 1: Combien d’heures par jour passez-vous à regarder ou utiliser des vidéos en ligne ?

Il existe une corrélation entre l’âge et les heures de visionnage. Ce sont les personnes les plus âgées qui utilisent le moins les vidéos en ligne. Des facteurs comportementaux liés à l’âge, tels que le fait que les jeunes suivent davantage de cours en ligne, qu’ils participent à des chats vidéo avec leurs amis et qu’ils jouent davantage aux jeux vidéo, peuvent expliquer le nombre d’heures de visionnage de vidéos plus élevé.

VideoChanging_MR_img2

Figure 2: Combien d’heures par jour passez-vous à regarder ou utiliser des vidéos en ligne ?

LA CONSOMMATION DE VIDÉOS EN LIGNE A EXPLOSÉ

Au vu de la forte augmentation du nombre d’heures de visionnage par jour, il n’est pas surprenant que plus de 70 % des personnes interrogées aient indiqué que leur temps de visionnage de vidéos en ligne avait augmenté au cours des deux derniers mois. La plus forte augmentation a été observée en Inde et la plus faible en Corée du Sud.

VideoChanging_MR_img3

Figure 3: Le temps consacré à utiliser ou à regarder des vidéos en ligne a-t-il évolué au cours des deux derniers mois ?

VideoChanging_MR_img4

Figure 4: La vidéo en ligne vous a-t-elle aidé à poursuivre vos activités quotidiennes ?

L’AUGMENTATION DE L’UTILISATION DE VIDÉOS EN LIGNE VA S’INSCRIRE DANS LA DURÉE

Avec la forte augmentation de la consommation de vidéos en ligne pendant la pandémie, que se passera-t-il lorsque de nouveaux comportements s’inscriront dans la norme ? Les données ci-dessous montrent que l’apprentissage en ligne ne perdra rien de sa popularité.

VideoChanging_MR_img5

Figure 5: Parmi les programmes d’apprentissage en ligne suivants, auxquels prévoyez-vous de participer au cours de l’année prochaine ?

Au-delà des cours en ligne, la plupart des personnes interrogées pensent que l’apprentissage vidéo va se poursuivre et se généraliser. À Singapour, 92 % des personnes s’attendent à ce que ce soit le cas.

VideoChanging_MR_img6

Figure 6: D’après vous, comment les gens utiliseront-ils les plateformes vidéo pour engranger des connaissances après la pandémie de COVID-19 ?

Là encore, les résultats sont homogènes entre les tranches d’âge.

VideoChanging_MR_img7

Figure 7: D’après vous, comment les gens utiliseront-ils les plateformes vidéo pour engranger des connaissances après la pandémie ?

LA GRANDE MAJORITÉ DES GENS A UTILISÉ LE CHAT VIDÉO POUR SE SENTIR PLUS CONNECTÉE

Pendant la pandémie de COVID-19, 89 % des personnes interrogées ont utilisé la vidéo pour communiquer. C’est en Inde que le chat vidéo est le plus populaire, où la majorité des gens (65 %) l’utilise plusieurs fois par jour.

VideoChanging_MR_img8

Figure 8: Au cours de la pandémie, combien de fois avez-vous eu recours à la vidéo pour discuter avec vos amis et votre famille afin de vous sentir plus connecté ?

57 % des 18-24 ans utilisent le chat vidéo tous les jours, contre un peu moins de 49 % des 55 ans et plus.

VideoChanging_MR_img9

Figure 9: Au cours de la pandémie, combien de fois avez-vous eu recours à la vidéo pour discuter avec vos amis et votre famille afin de vous sentir plus connecté ?

VideoChanging_MR_img10

Figure 10: Au cours de la pandémie, combien de fois avez-vous eu recours à la vidéo pour discuter avec vos amis et votre famille afin de vous sentir plus connecté ?

Alors que 33 % des consommateurs mondiaux n’utilisaient pas le chat vidéo avant la pandémie, cette étude montre que 89 % d’entre eux l’utilisent à présent au moins une fois par semaine.

VideoChanging_MR_img11

Figure 11: Aviez-vous utilisé la vidéo pour discuter avec vos amis et votre famille avant la pandémie ?

VideoChanging_MR_img12

Figure 12: Aviez-vous utilisé la vidéo pour discuter avec vos amis et votre famille avant la pandémie ?

Près d’un tiers des personnes ont regardé leur premier événement d’e-sports. Si la majorité des gens dans la plupart des pays avait déjà vu un événement d’e-sports avant la pandémie, la majorité des Indiens n’en a fait l’expérience que récemment.

VideoChanging_MR_img13

Figure 13: Avez-vous regardé votre premier événement d’e-sports au cours des deux derniers mois ?

VideoChanging_MR_img14

Figure 14: Avez-vous regardé votre premier événement d’e-sports au cours des deux derniers mois ?

Le nombre de participants à des enchères en ligne a augmenté au cours des deux derniers mois. En effet, près d’un tiers des personnes ont récemment participé à leur première vente aux enchères en ligne.

VideoChanging_MR_img15

Figure 15: Avez-vous participé pour la première fois à une vente aux enchères en ligne au cours des deux derniers mois ?

VideoChanging_MR_img16

Figure 16: Avez-vous participé pour la première fois à une vente aux enchères en ligne au cours des deux derniers mois ?

Suite à l’annulation des événements physiques pendant la pandémie, les gens se sont tournés vers les événements virtuels. Près de la moitié (44 %) ont assisté à leur premier concert virtuel au premier trimestre 2020.

VideoChanging_MR_img17

Figure 17: Avez-vous participé à votre premier concert virtuel au cours des deux derniers mois ?

VideoChanging_MR_img18

Figure 18: Avez-vous participé à votre premier concert virtuel au cours des deux derniers mois ?

Suite à la fermeture des salles de sport, de nombreuses personnes ont participé à des séances d’entraînement virtuelles ou prévoient de le faire. Cette tendance pourrait se poursuivre après la pandémie, car les entraîneurs ont compris qu’ils pouvaient réaliser des économies en ne louant pas de salle et les participants apprécient le confort et la sécurité de la pratique à domicile. Cela pourrait bouleverser le modèle économique des salles de sport.

VideoChanging_MR_img19

Figure 19: Avez-vous participé à un cours de fitness en ligne ou à un entraînement virtuel ou envisagez-vous de le faire dans les six prochains mois ?

Les personnes âgées de plus de 55 ans sont les moins susceptibles de participer à des séances d’entraînement virtuelles ou d’envisager de le faire.

VideoChanging_MR_img20

Figure 20: Avez-vous participé à un cours de fitness en ligne ou à un entraînement virtuel ou envisagez-vous de le faire dans les six prochains mois ?

Puisqu’elles passent plus de temps chez elles, de nombreuses personnes (66 %) profitent des cours en ligne pour se perfectionner dans un loisir ou en découvrir de nouveaux. C’est plus particulièrement le cas en Inde, où 58 % des personnes interrogées ont déjà participé à ce type de cours et 29 % prévoient de le faire.

VideoChanging_MR_img21

Figure 21: Avez-vous suivi un cours en ligne pour approfondir vos loisirs ?

VideoChanging_MR_img22

Figure 22: Avez-vous suivi un cours en ligne pour approfondir vos loisirs ?

La plupart des événements physiques étant annulés, les substituts virtuels sont devenus une alternative viable pour la plupart des gens, notamment en Inde et en Corée du Sud. Les habitants du Royaume-Uni et d’Italie sont les moins susceptibles de participer à un événement virtuel.

VideoChanging_MR_img23

Figure 23: Avez-vous suivi un cours en ligne pour développer vos loisirs ?

VideoChanging_MR_img24

Figure 24: Avez-vous participé ou prévoyez-vous de participer à un événement virtuel pendant la pandémie de COVID-19 suite à l’annulation de sa version « physique » ?

Les événements virtuels sont une option acceptable pour les événements physiques annulés, notamment pour le jeune public.

VideoChanging_MR_img25

Figure 25: Avez-vous participé ou prévoyez-vous de participer à un événement virtuel pendant la pandémie de COVID-19 suite à l’annulation de sa version « physique » ?

La très grande majorité des gens participerait à un futur événement virtuel.

VideoChanging_MR_img26

Figure 26: Souhaiteriez-vous assister à un événement virtuel à l’avenir ?

Au-delà du divertissement et des interactions sociales, le streaming facilite l’accès à des informations essentielles. Les visites chez le médecin cèdent du terrain aux téléconsultations : 49 % des personnes interrogées sont ouvertes à cette idée, 22 % ont récemment téléconsulté leur médecin et 27 % prévoient de le faire dans les six prochains mois. Cette option est particulièrement populaire en Inde et en Scandinavie. Voici une autre tendance qui pourrait s’inscrire dans la durée, notamment dans les régions souffrant d’une pénurie de professionnels de la santé ou dans lesquelles de nombreuses personnes n’ont pas d’établissement médical à proximité de leur domicile.

VideoChanging_MR_img27

Figure 27: Avez-vous eu une discussion ou un rendez-vous virtuel avec votre médecin ?

VideoChanging_MR_img28

Figure 28: Avez-vous eu une discussion ou un rendez-vous virtuel avec votre médecin ?

L’âge ne semble pas avoir d’impact sur l’intérêt pour les téléconsultations médicales.

VideoChanging_MR_img29

Figure 29: Avez-vous eu une discussion ou un rendez-vous virtuel avec votre médecin ?

La plupart des personnes interrogées (70 %) ont regardé en ligne des discours et des conférences de presse diffusés en streaming et en direct (44 % via des sites d’information et 26 % via les réseaux sociaux).

VideoChanging_MR_img30

Figure 30: Au cours de la pandémie de COVID-19, quel site de streaming en direct avez-vous consulté (discours, conférences de presse, actualités en direct) pour vous tenir informé ?

Les résultats sont homogènes entre les tranches d’âge pour le streaming à partir de sites d’information. En revanche, l’actualité sur les réseaux sociaux séduit davantage les jeunes que les plus de 54 ans.

VideoChanging_MR_img31

Figure 31: Au cours de la pandémie de COVID-19, quel contenu en streaming et en direct avez-vous le plus consulté (discours, conférences de presse, actualités en direct) pour vous tenir informé ?

La pandémie a redéfini le travail à distance. Ce n’est plus simplement un avantage pour les employés, mais une nécessité pour les employés de bureau, puisque les bureaux ont fermé pour ralentir la propagation du coronavirus. En effet, 33 % des personnes interrogées ont déclaré que c’est la première fois que leur employeur leur a offert la possibilité de travailler depuis leur domicile, tandis que 36 % s’étaient déjà vu offrir cette possibilité (18 % travaillaient déjà à domicile à temps plein et 18 % à temps partiel). C’est en Inde qu’on trouve le pourcentage le plus élevé de personnes qui travaillaient déjà à domicile et le pourcentage le plus faible de postes ne permettant pas cette option.

VideoChanging_MR_img32

Figure 32: En raison de la pandémie de COVID-19, votre employeur vous a-t-il proposé pour la première fois de travailler à distance ?

Le nombre de personnes qui travaillent déjà à domicile est homogène sur toutes les tranches d’âge. Les personnes les plus âgées présentent le pourcentage le plus élevé d’emplois qui ne le permettent pas.

VideoChanging_MR_img33

Figure 33: En raison de la pandémie de COVID-19, votre employeur vous a-t-il proposé pour la première fois de travailler à distance ?

POUR 81 % DES PERSONNES INTERROGÉES, LA VIDÉO FACILITE LA COLLABORATION ET AMÉLIORE L’EFFICACITÉ

Le passage au travail à distance n’a pas été facile pour tout le monde. Les travailleurs ont dû faire face à de nouvelles difficultés technologiques et s’adapter à la communication virtuelle. L’utilisation de la vidéo pour le travail ou l’apprentissage à domicile offre divers avantages, notamment une plus grande efficacité, la possibilité d’être mieux connecté avec ses collègues ou les autres étudiants et une collaboration facilitée.

VideoChanging_MR_img34

Figure 34: Quel est l’impact de la vidéo sur votre efficacité lorsque vous travaillez ou apprenez à domicile ?

Les résultats sont assez homogènes entre les tranches d’âge.

VideoChanging_MR_img35

Figure 35: Quel est l’impact de la vidéo sur votre efficacité lorsque vous travaillez ou apprenez à domicile ?

Le moyen de communication le plus sollicité est la messagerie instantanée sur les plateformes telles que Slack, WhatsApp, WeChat ou Facebook Messenger, suivie de près par la vidéoconférence. Les Indiens sont les plus gros utilisateurs de ces outils, tandis que les Sud-Coréens sont ceux qui s’en servent le moins.

VideoChanging_MR_img36

Figure 36: Combien de fois par jour utilisez-vous ces outils de communication pour entrer en contact avec d’autres personnes ?

Près de sept personnes sur dix (69 %) utilisent la vidéoconférence au moins une fois par jour.

VideoChanging_MR_img37

Figure 37: Combien de fois par jour utilisez-vous la vidéoconférence pour entrer en contact avec d’autres personnes ?

La vidéoconférence est sollicitée par toutes les tranches d’âge.

VideoChanging_MR_img38

Figure 38: Combien de fois par jour utilisez-vous la vidéoconférence pour entrer en contact avec d’autres personnes ?

Près de neuf personnes sur dix (89 %) utilisent la messagerie instantanée au moins une fois par jour.

VideoChanging_MR_img39

Figure 39: Combien de fois par jour utilisez-vous la messagerie instantanée pour entrer en contact avec d’autres personnes ?

Les cours vidéo pour acquérir de nouvelles compétences sont les plus populaires dans le cadre du développement professionnel. Plus de la moitié (58 %) des personnes interrogées déclarent que la participation à un cours de développement professionnel en ligne basé sur la vidéo les aidera à trouver un emploi ou à changer d’emploi. Les résultats sont homogènes entre les pays et les tranches d’âge.

VideoChanging_MR_img40

Figure 40: Parmi les éléments suivants, lesquels sont les plus importants pour améliorer votre développement professionnel et/ou votre capacité à trouver un emploi ou changer d’emploi ?

VideoChanging_MR_img41

Figure 41: Parmi les éléments suivants, lesquels contribueraient à améliorer votre développement professionnel et/ou votre capacité à trouver un emploi ou changer d’emploi ?

VideoChanging_MR_img42

Figure 42: Parmi les éléments suivants, lesquels contribueraient à améliorer votre développement professionnel et/ou votre capacité à trouver un emploi ?

VideoChanging_MR_img43

Figure 43: À quelle tranche d’âge appartenez-vous ?

VideoChanging_MR_img44

Figure 44: Êtes-vous un homme ou une femme ?

VideoChanging_MR_img45

Figure 45: Dans quel pays vivez-vous ?

À QUOI POURRAIT RESSEMBLER LA NOUVELLE NORMALITÉ ?

Les données présentées dans ce rapport montrent que les consommateurs prévoient de continuer à utiliser les vidéos en ligne pour leurs activités quotidiennes, même si la pandémie s’atténue. Ils ont découvert dans les vidéos en ligne une nouvelle source de divertissement qui leur permet de poursuivre bon nombre de leurs activités. Du côté des entreprises, de nombreuses personnes ont eu accès pour la première fois au travail à domicile. Elles ont également découvert les avantages de la vidéo pour les réunions d’affaires et la collaboration avec les collègues. Alors que nous entrons dans une « nouvelle normalité » après la pandémie, de nombreux environnements de travail vont certainement offrir davantage de flexibilité avec la possibilité de travailler à distance. Il faut s’attendre à des changements profonds dans l’approche de la socialisation et du travail, ce qui aura un impact sur les loisirs, les voyages, le marché des bureaux commerciaux et bien d’autres domaines que nous ne pouvons pas prévoir aujourd’hui. Quels que soient ces changements, les vidéos en ligne resteront un outil clé.

Les distributeurs de contenu devraient tenir compte des recommandations suivantes pour proposer aux utilisateurs une expérience de visionnage qui permettra de les fidéliser au maximum, quel que soit l’endroit ou l’appareil utilisé.

POUR RÉPONDRE À LA DEMANDE CROISSANTE DE VIDÉOS EN LIGNE

Les vidéos occupent une place de plus en plus importante dans notre vie quotidienne à différents titres. Le visionnage et l’utilisation de vidéos en ligne ne sont plus cantonnés au divertissement. Ils servent également à entrer en contact avec d’autres personnes et à obtenir des informations importantes sur l’actualité. Cela explique pourquoi le temps de visionnage quotidien moyen a été multiplié par quatre en à peine six mois. Heureusement, les réseaux mondiaux se montrent à la hauteur pour gérer la demande accrue et étendent leur capacité de diffusion pour absorber la forte demande de trafic vidéo, qui est prévue pour durer. Les utilisateurs s’attendent bien sûr à bénéficier des mêmes performances et de la même expérience, indépendamment de l’endroit depuis lequel ils regardent une vidéo ou de l’appareil qu’ils utilisent. Afin d’offrir une expérience homogène sur les différents appareils, les réseaux de distribution de contenu (CDN) proposent des services vidéo visant à simplifier l’empaquetage et la distribution des contenus en direct et à la demande, en empaquetant automatiquement la vidéo dans le format approprié à chacun des nombreux appareils utilisés pour regarder une vidéo en ligne. Les distributeurs sont ainsi libérés des processus complexes utilisés pour créer les différents formats de diffusion en continu, tels que les formats HLS, MPEG-DASH et MSS. Dans le cas de contenus à la demande, il n’est plus nécessaire de préchiffrer et stocker plusieurs versions, ce qui réduit les coûts de stockage. Dans le cas d’une diffusion live en streaming, une ingestion selon un débit unique important peut être transcodée dans les différents débits requis pour assurer une diffusion à débit adaptatif. Ces services permettent de délivrer en toute simplicité et efficacité des vidéos en ligne d’une qualité optimale au plus grand nombre d’utilisateurs possible. be easily and efficiently delivered at the highest quality to as many viewers as possible.

GARANTIR UNE EXPÉRIENCE DE VISIONNAGE DE QUALITÉ SUR LES APPAREILS MOBILES

Plus que jamais, les fournisseurs de contenu doivent donner la priorité au visionnage sur mobile. Néanmoins, nombreuses sont les régions qui ne disposent pas d’une infrastructure à large bande robuste et où les connexions mobiles sont souvent soumises à des fluctuations de la bande passante et à des temps de latence pouvant conduire à des problèmes de rebuffering vidéo, pour peu que les conditions du réseau varient durant la lecture. Les fournisseurs de contenu peuvent résoudre ces problèmes en recourant au service de diffusion vidéo d’un CDN, qui surveille la diffusion des vidéos en continu et l’optimise en temps réel. Chaque utilisateur bénéficie ainsi de la meilleure qualité d’image tout en rencontrant moins de problèmes de rebuffering, qui poussent les consommateurs à interrompre le visionnage.

FOURNIR EN TEMPS RÉEL LE CONTENU EN DIRECT

Le visionnage de vidéos live en streaming est de plus en plus plébiscité malgré l’absence d’événements sportifs en direct. Le besoin de divertissement a stimulé l’intérêt pour les événements d’e-sport, les jeux vidéo, les enchères en ligne et les jeux d’argent en ligne. La reprise des événements sportifs en direct à huis clos sera l’occasion pour la couverture vidéo en direct d’expérimenter de nouveaux formats afin de compenser l’absence de public dans les stades. Le streaming en direct en moins d’une seconde permet de créer des expériences en ligne interactives en intégrant des données en direct à la vidéo. Les amateurs de sport peuvent désormais choisir leur mode de visionnage, notamment en pariant en ligne sur l’action dans les régions dans lesquelles cette pratique est légale. Les amateurs d’e-sports peuvent commenter l’événement en même temps que le public qui se trouve sur place. Les vidéos live en temps réel ouvrent de nouvelles opportunités économiques dans les domaines du sport, des jeux vidéo, des ventes aux enchères et bien d’autres encore, en faisant de la diffusion en direct une expérience sociale plus interactive. Pour retenir ces consommateurs, les diffuseurs d’événements sportifs et les autres distributeurs de contenu live sur Internet devraient opter pour un partenaire de streaming capable d’offrir une diffusion en direct et de délivrer le contenu aux utilisateurs avec un temps de latence adapté à la situation, notamment un temps de latence inférieur à une seconde lorsque l’interactivité est un facteur important pour les spectateurs. Les utilisateurs pourraient ainsi voir les actions au moment où elles se produisent, ce qui permettrait d’accroître non seulement le nombre de spectateurs en ligne, mais aussi les opportunités de revenus.

Cette enquête a été réalisée par une société tierce ayant accès à des panels de consommateurs en France, en Allemagne, en Inde, en Italie, au Japon, en Scandinavie, à Singapour, en Corée du Sud, au Royaume-Uni et aux États-Unis. Environ 500 réponses ont été recueillies dans chaque pays pour un total de 5 000 réponses à l’échelle mondiale. Les réponses à l’enquête ont été recueillies entre le 29 avril et le 14 mai 2020.